27333-650x330-650-telechargez-fav

Les foires aux vins

Pour les amateurs de vins, septembre est un mois un peu à part. En effet, si vous avez fait vos courses dans un hypermarché récemment, peut-être avez-vous eu l’occasion d’assister à ces scènes cocasses, où l’on peut voir des monsieurs en costard se chiffonner pour des bouteilles de pinard, pire qu’une foule de blogueuses le premier jour des soldes ? Si c’est le cas, ne vous inquiétez pas, ce sont juste les « foires aux vins », et ça fait près de 30 ans que ça dure.

Les FAV, comme on dit dans le milieu, sont l’occasion pour les enseignes de la grande distribution d’écouler une bonne partie de leur stock, et pour l’amateur de remplir son caddie et éventuellement sa cave de belles bouteilles à des prix en théorie avantageux.
Je dis bien en théorie, car dans les faits il nous arrive parfois d’avoir l’impression que ces foires ne sont qu’un vaste déballage de fausses bonnes affaires, de pyramides de caisses de vile piquette et autres bouteilles invendables qui n’attendaient qu’un inespéré afflux de gogos pour pouvoir enfin quitter leurs mornes rayonnages. Si, en tant que fashionista qui se respecte, il vous est déjà arrivé de déprimer un jour de soldes car seule la nouvelle collection vous faisait saliver, vous devez savoir de quoi je parle.

Certains puristes pourraient clore ici le débat sur les FAV, mais je pense que la vérité est quand même plus nuancée. Même si ce n’est pas (plus ?) le paradis de l’acheteur de vin, l’occasion inratable, les bonnes affaires existent.
Il suffit de savoir ou chercher, et surtout savoir quoi acheter en se fixant certaines limites. Bien souvent, les meilleures affaires sont des produits d’appel, disponibles en petites quantités et qui disparaissent très vite, ou qui mystérieusement ne se trouvent pas en magasin le jour J car le chef de rayon ne les a jamais reçues (façon politiquement correcte de dire qu’il les a gardées pour lui). Il faut donc être vif, réactif et un minimum organisé si l’on veut en profiter. Hors de question donc d’acheter des bouteilles qu’on n’avait pas prévu de prendre au départ, sauf si on vous fait goûter et que c’est bon.

Traditionnellement, les meilleures affaires sont :

– Quelques bons petits vins entre 3 et 13€ la quille, pour la consommation courante
– D’autre part et surtout, les grands vins à partir de 16€, et notamment les Bordeaux, qui se retrouvent souvent au prix le plus bas auquel on pourra jamais les trouver, sauf dans certains cas pour la vente en primeur ou aux enchères, mais ce sont la deux autres univers. Les foires aux vins sont donc un « bon plan » pour acheter des bouteilles de millésimes récents pour une longue garde en cave, ou pour faire des cadeaux.

Remarque importante concernant les Bordeaux, qui représentent plus de la moitié de l’offre : cette année, vous trouverez surtout des 2007 et 2008. Pour des raisons obscures, 2007 est globalement plus cher alors que c’est le moins bon millésime de la décennie. 2008 est meilleur est plus abordable, privilégiez donc ce dernier millésime.

Je vais conclure en vous proposant une petite sélection de ce que j’ai acheté ou que j’aurais acheté si j’étais plus riche. Je m’excuse de ne pas avoir écrit cet article plus tôt, car les premières foires ayant commencé il y a déjà plus de 10 jours, il est possible que vous ne trouviez pas tout…

AUCHAN : du 14/09 au 02/10 : enseigne la mieux positionnée sur les grands crus

Château Sociando-Mallet 2008 – Haut-Médoc – 19€.
Château Belle-Vue 2008 – Haut-Médoc – 11€
Château Le Thil 2008 – Pessac-Léognan – 11€
Château La Fleur de Boüard 2008 – Lalande de Pomerol – 18€
Château Chasse Spleen 2008 – Moulis – 17€
Château Pavie-Macquin 2008 – Saint Emilion Grand Cru – 37€.
Domaine William Fèvre – Chablis Grand Cru Les Preuses 2007 – 25€

MONOPRIX : ça vient de se terminer mais les bouteilles devraient normalement encore être la en début de semaine. Quantité de bons et abordables petits vins.

Dauvergne et Ranvier – Gigondas 2007 : 12€
Domaine Bel-Air – Côtes du Vivarais 2009 : 2,95€
Domaine Tirecul la Gravière, les Pins 2007 – Monbazillac : 8,90€
Château Thivin – Brouilly 2009 : 8,90€
Hecht et Bannier – Languedoc bio 2008 : 5€
Mas Karolina – Vin de pays des Côtes catalanes 2007 : 7,5€
Domaine de la Charmoise Henri Marionnet – Premières vendanges 2009 : 7,9€

CARREFOUR : pareil que Monoprix, ça s’achève mais vous pouvez passer y faire un tour quand même

Château Lousteauneuf 2008 – Médoc : 8,90€
Château Marjosse 2009 – Entre-deux-Mers blanc: 6,90€
Jean Marc Brocard – Bourgogne Kimmeridgien 2009 : 5,90€
Dauvergne et Ranvier – Saint-Joseph 2008 : 8,90€
Domaine Rouge Garance – Côtes du Rhône 2009 : 5€

LECLERC : du 22/09 au 02/10 :

Château Poujeaux 2008 – Moulis : 15,80€
Les Cailloux 2007 – Châteauneuf-du-Pape : 22€
Château Latour-Marticllac 2008 – Pessac-Léognan : 16€
Couly-Dutheil – Chinon Clos de l’Echo 2007 : 12€
Château Chantegrive, cuvée Caroline – Graves blanc 2009 : 13,5€
Fruitière viticole de Voiteur – vin jaune 2003 : 17,5€
Domaine Vincent Pinard, cuvée Flores – Sancerre 2008 : 14,5€

LA GRANDE EPICERIE : du 16/09 au 02/10 :

Jean-Baptiste Sénat, mais ou est donc ornicar – Minervois 2009 : 9€
Jean-Baptiste Sénat, le Bois des Merveilles – Minervois 2008 : 16,50€

A bientôt !

  • Partner links